Image
Nous sommes nombreux

 

Les professionnels intervenants
 

Les réalisateurs

Image

 

Dominique Cabrera
« Les idées sont vivantes et la vie est politique.»
L’engagement politique traverse la filmographie de cette cinéaste singulière - Nadia et les hippopotames, Le Lait de la tendresse humaine, Folle embellie, L’Autre côté de la mer…

 

Image

 

Jean-Xavier de Lestrade
Après des études de journalisme et de droit à Paris, il créé sa propre agence de nouvelles télévisées en 1987. Réalisateur indépendant à partir de 1992, il se spécialise dans les documentaires sur les mécanismes de notre société, essentiellement à travers sa justice et ses tabous ( Viols et châtiments, L'Inceste face à la justice, Une Australie blanche et pure ). Travaillant depuis 1995 avec le producteur Denis Poncet, leur documentaire sur le procès d'un jeune noir-américain Un coupable idéal remporte l'Oscar en 2002.

 

Image

 

Denis Gheerbrant
« Ma parole, elle est pour faire naître la parole de l’autre. »
Après un voyage dans le Rwanda, Grands comme le monde, La vie est immense et pleine de danger, Et la Vie

 

Image

 

Christophe Otzenberger
« Je n’ai pas assez d’une vie entière pour dire combien le monde est vache, je n’ai pas assez d’une vie entière pour m’ériger avec mes faibles moyens devant l’arrogance meurtrière. »
Une journée chez ma tante, La Force du poignet, Fragment sur la misère, Itinéraires.

 



Les scénaristes

Image

 

Corinne Atlas
Scénariste de Le Temps de la désobéissance, réalisé par Patrick Volson, sorti en février 2006, Grand Prix de la fiction du festival de Luchon 2006.

 

Image

 

Sophie Deschamps
Après des études de lettres et elle rejoint conservatoire d’art dramatique. Dix ans de théâtre avec notamment Jean-Louis Barrault, Robert Hossein, Marcel Maréchal, Jean-Claude Drouot…
Puis elle devient scénariste plus spécifiquement pour la télévision.

 

Image

 

Jackie Berroyer
Le jeune Jackie Berroyer travaille comme dessinateur industriel, mais sa seule vraie passion est la musique. S'il ne fait pas carrière comme instrumentiste, il devient au milieu des années 70 rock critic à Charlie-Hebdo, et collabore également à Libération, Rock&Folk ou encore Actuel. Egalement écrivain, il publie en 1992 La Femme de Berroyer est plus belle que toi, connasse, qui fera l'objet d'une adaptation cinématographique sous le titre Tempête dans un verre d'eau.
La plume caustique de Jackie Berroyer lui vaut d'être très sollicité, à partir des années 80, par les réalisateurs en quête de dialoguiste incisif. Il travaille alors avec les plus brillants francs-tireurs du cinéma français : Stévenin (Double messieurs, qui marque aussi sa première apparition à l'écran en 1986), Grandperret ou encore Bouchitey (Lune froide, d'après Bukowski). Il co-signe également Riens du tout, premier opus de Cédric Klapisch. (source Allociné)

 

Les producteurs

Image

 

Jean Bréhat
Jean Bréhat a assuré la production de films comme L’humanité, La vie de Jésus, 29 Palms de Bruno DUMONT ou encore d’ Indigènes de Rachid BOUCHAREB.
A travers ses rencontres, Jean nous fait partager à la fois sa conception très pragmatique du métier et à la fois, les aspirations artistiques de 3B. Pour lui, notamment, il est difficile, voire impossible, de passer d’une expérience professionnelle à la télévision à une expérience professionnelle sur du long métrage. L’inverse, par contre, est possible : mais il rappelle l’aspect très sectorisé de notre secteur. Il affirme aussi qu’il ne faut faire aucun consensus, à la fois sur les sujets abordés par un réalisateur, que sur les formes qu’il déploie pour traiter son sujet. Un mauvais réalisateur est celui qui fait des compromis, et dont le cinéma sonne faux.

 

Image

 

Pascal Caucheteux
Directeur de Why Not Productions : Jacques Audiard, Claire Denis, Arnaud Desplechin, Bruno Podalydès, Xavier Beauvois…

 

Image

 

Sophie Goupil
Présentation en cours de création.

 

Image Anna Glogowski, chargée de programme France 3
Diplômée en sociologie et psychologie à Paris, elle rentre à Canal + France en 1984 dès le lancement de la chaîne où elle devient responsable des Documentaires, et ce jusqu'en 2002. A ce titre, elle initie des films de Jean-Xavier de Lestrade, Agnes Varda, Raymond Depardon, Yamina Benguigui, David Teboul...
Depuis 2003, elle est programmatrice du nouveau festivalParis Cinéma, initié par la Mairie de Paris.

 

Image

 

Serge Lalou
Les Films d’Ici, société de production incontournable du cinéma d’auteur documentaire et fiction – Nicolas Philibert, Hervé Le Roux, Denis Gheerbrant, Claire Simon, Robert Kramer…

 

 

Les directeurs de production

Image

 

Daniel Chevalier
Membre actif de l’Association des Directeurs de Production (ADP), Daniel CHEVALIER a lancé l’Atelier d’accompagnement à l’emploi (ex-OEG) qu’Altermédia organise en partenariat avec l’ANPE Spectacle. Il a prodigué avec générosité des conseils nourris d’une longue expérience tirée de son travail avec des réalisateurs tels que Claude Miller (L’Accompagnatrice, Le Sourire), Etienne Chatiliez (Le Bonheur est dans le pré, Tanguy) ou Agnès Jaoui (Le Goût des autres, Comme une image).
Daniel a démarré dans le métier par la régie de théâtre en son. Il a ensuite été assistant à FR3 dans le cadre d’un magazine d’actualités avant d’effectuer un stage chez le loueur de matériels Alga. Puis, il a suivi le parcours classique en gravissant les échelons : stagiaire mise en scène, régisseur adjoint, régisseur général... puis directeur de production.

 

Image

 

Catherine Lapoujade
Membre actif de l’Association des Directeurs de Production (ADP),
Elle prodigue avec générosité des conseils personnalisés nourris d’une longue expérience tirée de son travail avec des réalisateurs tels que Jean-Luc Godard (Passion), Dominik Moll (Lemming), Frédéric Schoendorffer (Scène de crime, Agents secrets), Claude Chabrol (Inspecteur Lavardin, Poulet au vinaigre) ou Jacques Audiard (Un héros très discret) ou Olivier Dahan (Le Petit Poucet, La Vie promise).

 



Les directeurs de post-production

Image

 

Cédric Ettouati
Présentation en cours de création.

 

Image

 

Abraham Goldblat
Ses débuts sont plutôt classiques, puisqu’il arpente la montagne cinéma par la face régie avant de passer directeur de production. Il crée ensuite une société de doublage et de postsynchronisation appelée Alphabet productions qu’il gère pendant huit ans. Il est ensuite directeur commercial au sein du laboratoire TELCIPRO. En 1999, il pressent une niche à fort potentiel dans un secteur encore inexploré du cinéma (et oui, il en existe !) : la post-production. Sa nouvelle carrière débute avec Deuxième vie, de Patrick Braoudé, qu’il retrouve quelques années plus tard pour la préparation et le tournage d’Iznogoud. Son tableau de chasse comprend des films aussi variés que : Loin d’André Téchiné, Embrassez qui vous voudrez de Michel Blanc, Les Dalton de Philippe Haim, Tais toi de Francis Veber, Comme une image d’Agnès Jaoui. Son parcours éclectique démontre que la post-production est présente aussi dans les films dits « traditionnels.

 

Les chefs opérateurs images

Image

 

Yorgos Arvanitis
« Je voyais un homme qui était éclairé en contre-jour et je me demandais à quoi il pouvait penser. Et j’imaginais comment je pouvais l’éclairer.»
Il a signé l’image d’une centaine de films de Théo Angelopoulos, Amos Gitaï, Catherine Breillat, Marco Ferreri…

 

Image

 

Jacques Loiseleux
Présentation en cours de création.
Image Jean François Robin
Il a travaillé sur plus de 70 longs métrages, dont ses collaborations avec Jean-Jacques Beineix (37°2 le matin, Roselyne et les Lions, IP5), Coline Serreau (La Crise, Saint-Jacques... La Mecque), Claude Sautet (Nelly et Monsieur Arnaud), Alain Cavalier (Le Plein de super, Martin et Léa) ou Philippe de Broca (Le Bossu, Amazone)

 

 

 

Les ingénieurs du son

Image

 

Jean François Chevalier

Concepteur de la Louma et ingénieur du son, de Chris Marker, Jean-Claude Biette, Philippe Garel, Jacques Rozier, Orson Welles, Paul Vecchiali, Philippe Labro…

 

 

Les scriptes

Image

 

Marie Thérése Vantrou
Présentation en cours de création.

 

 

Les assistants réalisateurs

Image

 

Cyrille Bray
Membre récent de l’AFAR. Il travaille plus spécifiquement pour la télévision.

 

Image

 

Nicolas Guy
Co-fondateur de l’AFAR
Il travaille plus spécifiquement sur du long métrage.

 

Image

 

Alain Olivieri
Membre de l’AFAR (Association Française des Assistants réalisateurs)
Son soutien et celui de son association est tout à leur honneur et démontre que la solidarité avec les nouveaux entrants et la transmission des savoirs n’est pas un vain mot…
Il débute en tant que stagiaire régie sur Jean de Florette de Claude Berri en 1984. Après deux tournages à ce poste, il se tourne vers la publicité où il gravit les échelons pendant quatre ans. Dans la foulée, il passe premier assistant réalisateur sans jamais avoir été second auparavant, comme le veut la hiérarchie en cours dans ce métier. Son premier film est Le Brasier d’Eric Barbier, un tournage dont la durée s’étalait sur 18 semaines en Pologne avec des scènes de figuration importante à gérer. Depuis, il a été premier assistant sur de nombreux films, dont Van Gogh et Le Garçu de Maurice Pialat, Les Enfants du Marais de Jean Becker, La Vérité si je mens 1 et 2 de Thomas Gilou, Amen de Costa-Gavras, Les Dalton de Philippe Haïm, Caché de Michael Haneke, La Doublure de Francis Veber et bien d’autres films...

 

Image

 

Pascal Salafa
Premier assistant réalisateur et président de l’Association française des assistants réalisateurs.
« Une attitude professionnelle et respectueuse de la fonction de chacun est la clé de la réussite d’un film. »
Narco, Blueberry, Nid de guêpes, The Da Vinci Code...

 

 

Les régisseurs

Image

 

Jean-Marc Maestracci
Jean-Marc, en partant de ces différents postulats, a examiné le rôle de son travail, de la préparation aux finitions d’un film, en passant bien entendu par l’étape éprouvante du tournage. Il s’est attaché à s’appuyer sur des séquences concrètes de différents films en expliquant les embûches qui jalonnent la vie du régisseur.

 

 

Les monteurs

Image

 

Dominique Barbier
Chef monteuse, essentiellement de films documentaires.
« En tant que monteurs, nous sommes les premiers spectateurs. C’est à nous de trouver le chemin qui n’était peut-être pas prévu par le réalisateur...».
Paris à tout prix, Bleu-Blanc-Rose...

 

Image

 

Yann Dedet
Chef monteur de François Truffaut, Maurice Pialat, Manuel Poirier, Jean-François Stévenin et bien d’autres noms du cinéma européen.

 

Image

 

Laurent Rouan
Présentation en cours de création.

 

 

Les costumiers

Image

 

Judy Shrewsbury
Présentation en cours de création.

 

 

Les décorateurs

Image

 

Nicolas Prier
Le décorateur est responsable de la création et de la conception du décor, de son exécution technique et de toutes les questions d’organisation et de planification la concernant. Son rôle est également de travailler avec le metteur en scène pour décider du style à donner à l’esthétique du film, car malgré les contraintes liées aux époques les interprétations peuvent se faire avec une certaine part de liberté, selon les désirs du réalisateur.